Skip to content

A trois tu meurs

Ana Maria Gomes

« Joue ta mort pour la caméra, je compte jusqu’à trois, à trois, tu meurs ». Telle est la consigne donnée à des adolescents qui ont imaginé et théâtralisé leurs derniers instants, leur dernière image. À travers des situations d’agonie, de chutes, d’abandon, ils véhiculent aussi d’autres images – celles qu’ils voient dans les jeux vidéos, les films, les médias.

In the same section