Skip to content

Marseille en mars

Jean-Louis Comolli

During the 1995 general election, most of the protagonists from Marseille de père en fils reflect on the notion of democracy, the future of the parties, the differences between right and left…

PRINT SOURCE: Archipel 33, archipel.info@orange.fr

Jean-Louis Comolli

Journaliste, écrivain et réalisateur. Il collabore aux Cahiers du Cinéma de 1962 à 1978, rédacteur en chef de la revue de 1966 à 1978. Il écrit à Jazz Magazine, Trafic, Images documentaires. Il a co-dirigé le Dictionnaire du Jazz. A réalisé ou co-réalisé de très nombreux films, dont :

• La Cécilia (fiction), 1976 • Toto, une anthologie, 1979 • L’ombre rouge (fiction), 1981 • On n’va pas se quitter comme ça, 1981 • Harmonie, 1982 • Les chemins du retour, 1982• Balles perdues (fiction), 1982 • L’école des chef, 1985• Le bal d’Irène (fiction), 1986• La France à la carte, 1986• Pétition (fiction), 1987 • Tabarka 42-87, 1987 • Kataev, la classe du maître, 1988 • Tous pour un !, 1988 • Marseille de père en fils, 1989 • Jardin du jeu, 1989 • Belep danse autour de la terre, 1990 • Paul-Émile Victor : un rêveur dans le siècle, 1990 • Naissance d’un hôpital, 1991• Théâtre/Schiaretti/Reims, 1991• La campagne de Provence, 1992• Une semaine en cuisine, 1992• Chahine & Co., 1993• La vraie vie (dans les bureaux), 1993• Gauche – Droite à Marseille en mars, 1993• Rêve d’un jour, 1995 • Marseille contre Marseille, 1996 • La Question des alliances, 1997 • Jeux de rôles à Carpentras, 1998 • L’Affaire Sofri, 2001 • Nos deux Marseillaises, 2001 • Miquel Barceló, 2002 • Jours de fête à Marseille, 2002 • Les Esprits du Koniambo, 2004 • Le Peintre, le poète et l’historien, 2005 • La Dernière utopie, 2005

In the same section