Aller au contenu

Den’ Pobedy

Sergei Loznitsa

Pendant une journée au Treptower Park, où les soviétiques ont érigé l’un des plus grands monuments en hommage à  leur victoire sur les nazis, Loznitsa nous fait suivre la foule qui est venue là  se réunir pour commémorer l’événement. grâce à  la proximité de sa caméra, il dévoile ce qu’est en fait ce rituel : un ballet désordonné frôlant le folklore où, entre quelques sourires et situations burlesques, on peut être pris de peur face aux discours identitaires qui ponctuent les danses et les chants. Car pour ces personnes, l’histoire est encore bien vivante : comme le dit un porte-parole du Parti communiste au début du film « la seconde guerre mondiale n’est toujours pas finie ». Et se rappeler devient alors un acte de guerre contre le « fascisme » des pays de l’Ouest. (Lev Khvostenko)

Production :
Imperativ Film, Taura Ltd. (coproduction)

Dans la même section

Zama

Lucrecia Martel