Aller au contenu

Good Luck

Ben Russell

Dans cette étude étonnamment émouvante, l’artiste et réalisateur américain Ben Russell poursuit ses travaux d’ethnographie spéculative en s’intéressant à  deux communautés de mineurs, en Serbie et au Suriname. Superbement filmé en Super 16, Good Luck offre une nouvelle visibilité à  des travailleurs souvent laissés dans l’ombre, produits d’un monde globalisé qui se font l’écho de questions politiques. En filmant ces hommes au travail, dans les profondeurs de la mine ou sous le soleil accablant des tropiques, Good Luck déploie une série de dichotomies (nord/sud, lumière/obscurité, mouvement/immobilité) au sein d’une structure en deux parties. À la fois épique et intimiste, le film explore l’émergence d’une solidarité collective dans des conditions de travail impitoyables. Ce film qui traite des hommes, des corps et de la proximité constitue également un apport précieux sur un sujet intimement lié au cinéma depuis ses origines : le travail physique.

Ben Russell

Ben Russell est un photographe voyageur. Il a réalisé de nombreux films expérimentaux projetés dans des installations à travers le monde et était présent dans la compétition en 2009 avec Trypps #6 et Tjuba Tén. Il est aussi programmateur et enseigne à l’Université de l’Illinois à Chicago.

Production :
KinoElektron (France), CaSk Films (Allemagne)

Dans la même section