Aller au contenu

Irradiés

Rithy Panh

La vie d’un survivant est quelque chose d’indicible. Mais il faut vivre et aborder cette irradiation dont on ne trouvera peut-être jamais la cause ni les propriétés, et dont on ne pourra peut-être pas se protéger. Mais pour le bien de l’humanité, il est nécessaire de faire l’expérience de toutes les formes de mal et de les comprendre – des tranchées aux atolls, des camps au silence. Le mal irradie. Il blesse – jusqu’aux générations suivantes. Mais au-delà, il y a l’innocence.
CONTACT COPIE : Playtime : festival@playtime.group

Rithy Panh

Né à Phnom Penh en 1964. Il subit, à partir de 1975, les camps de rééducation des Khmers Rouges avant de se réfugier, en 1979, au camp de réfugiés de Mairut, en Thaïlande. Arrivé en France en 1979, il est diplômé de l’Idhec en 1985. Depuis il a réalisé, entre autres : Site 2, 1989 • Souleymane Cissé, 1990 • Cambodge, entre guerre et paix, 1991 • Les gens de la rizière (fiction), 1993 • The Tan’s family, 1995 • Bophana, une tragédie cambodgienne, 1996 • Un beau soir après la guerre (fiction), 1997 • Avoir 50 ans en l’an 2000, 1998 • La terre des âmes errantes, 1999 • Que la barque se brise, que la jonque s’entrouvre (fiction) 2000 • S 21, la machine Khmère Rouge, 2003 • Les Artistes du théâtre brûlé, 2005