Aller au contenu

Miat wajh li yom wahed

Christian Ghazi

Rejetant toute convention propagandiste ou narrative, Ghazi mêle séquences abstraites et documentaires en une série d’intrigues discontinues, attaquant ainsi la décadence bourgeoise du milieu politique de Beyrouth. Par sa structure épisodique, son étrange montage sonore et son jeu d’acteur audacieux, le film se transforme en une critique acerbe des élites culturelles et politiques de la révolution. Un chef-d’œuvre avant-gardiste aussi iconoclaste que vivifiant.

Production :
Christian Ghazi, Palestinian Film Foundation

Dans la même section