Aller au contenu

Vil má

Gustavo Vinagre

Un salon aux murs couleur saumon, des tapisseries, des bustes, des plantes d’intérieur, un mannequin de couture… Dans un fauteuil de velours aux moulures dorées est assise Wilma Azevedo, 74 ans, la « reine de la littérature sadomasochiste » brésilienne. Le réalisateur lui demande de raconter l’histoire de sa vie, ce qui dévie rapidement sur une série d’anecdotes érotiques riches en détails, relatives à des bananes vertes, des godemichés faits de papier de verre et à une stimulation nerveuse excessive. À son apogée, elle recevait jusqu’à 300 lettres d’amour par mois – une incroyable success-story.
CONTACT COPIE : Gustavo Vinagre, gustavovinagre@gmail.com

Dans la même section